Culture

Un festival d’expositions cet été en Bretagne

La Bretagne accueille plusieurs événements culturels majeurs cet été. Henry Moore, Jean Le Moal, le synthétisme et l’art contemporain seront à l’affiche. De belles visites en perspective après ses soins de thalasso !

Debout ! à Rennes – Tout au long de l’été, Rennes accueille une exposition d’art contemporain unique, issue de la Collection Pinault. Organisée dans deux lieux différents, au Couvent des Jacobins – en plein centre historique – et au Musée des Beaux-Arts, elle rassemble plus de 20 artistes de renommée internationale tels que Maurizio Cattelan, Thomas Schütte, Pierre Huyghe, Marlene Dumas et Bertrand Lavier, mais aussi de jeunes artistes à l’image du Breton Vincent Gicquel et du Brésilien Lucas Arruda. A travers une soixantaine d’œuvres, tous évoquent le destin individuel et collectif des hommes.

Où et quand ? Couvent des Jacobins et Musée des Beaux-Arts, du samedi 23 juin au dimanche 9 septembre.

Henry Moore à Landerneau – Après Picasso l’année dernière, le FHEL (Fonds Hélène & Edouard Leclerc pour la Culture) ouvre ses portes au célèbre sculpteur britannique, connu notamment pour ses formes organiques, tout en rondeur, et ses œuvres monumentales taillées dans la pierre, le bois, le bronze et le plâtre. Plus de 100 sculptures et 80 dessins retracent le parcours de cet artiste influent du 20ème siècle, qui a mis la figure humaine au centre de son art et qui s’était fait discret au cours des dernières années. Parmi les œuvres mises à l’honneur : les séries dédiées à Stonehenge, le Family Group (1948-49), Locking Piece (1962-63), Reclining Figure : Holes (1967-78)… Un événement réalisé avec le soutien de la Fondation Henry Moore.

Où et quand ? FHEL, du 10 juin au 04 novembre.

Jean Le Moal à Quimper – Considéré comme l’un des principaux représentants de la peinture non figurative française de la seconde moitié du 20e siècle, Jean Le Moal fait l’objet d’une très belle rétrospective au Musée des Beaux-Arts de Quimper. Décor monumental, art du vitrail, fauvisme, cubisme, surréalisme : après avoir exploré ces différentes techniques et mouvements, ce proche d’Alfred Manessier et de Jean Bazaine s’ouvre à l’abstraction après la seconde guerre mondiale. Peintre de la couleur et de la lumière, il est décédé en 2007 à l’âge de 97 ans. L’exposition permet de découvrir l’ensemble de son œuvre, via une centaine de petits et grands formats réalisés entre 1929 et 2000.

Où et quand ? Musée des Beaux-Arts de Quimper, du 9 juin au 17 septembre.
Et aussi : du 16 juin au 30 septembre : Bonjour Monsieur Gauguin.
Musée départemental breton : Artistes tchèques en Bretagne, de l’Art Nouveau au Surréalisme.

Pont-Aven, berceau de la modernité – Le Musée de Pont-Aven retrace l’histoire du synthétisme à travers cette exposition réalisée avec l’apport d’un collectionneur privé, Alexandre Mouradian. Emile Bernard et Paul Gauguin sont à l’origine de cette révolution artistique initiée entre 1888 et 1894, qui a donné naissance à l’École de Pont-Aven et qui préconisait l’usage de couleurs pures, posées en aplats et cernées de contours. Les oeuvres prennent place au sein du parcours permanent du Musée et sont signées Émile Bernard, Maxime Maufra, Armand Seguin, Paul Sérusier, Jan Verkade, etc. L’exposition intègre aussi des prêts de musées français et de collections particulières.

Où et quand ? Musée de Pont-Aven, jusqu’au 6 janvier 2019.
Et aussi : Le Talisman, une prophétie de la couleur. Ou une remise en perspective, à partir des collections permanentes, de ce tableau de Paul Sérusier à l’origine du mouvement nabi. Du 30 juin au 6 janvier 2019.

Photos : ©FEHL ; ©Collection Pinault ; ©Musée des Beaux-Arts de Quimper; ©Musée de Pont-Aven, collection d’Alexandre Mouradian

/var/www/vhosts/thalasso-bretagne.fr/httpdocs/voy_content/themes/thalasso-bretagne/single.php