Environnement

Pavillon Bleu : 17 communes labellisées en Bretagne

Ce label international a été lancé pour sensibiliser les communes sur la nécessaire préservation de la ressource en eau. En Bretagne, Saint-Pol-de-Léon l’a décroché cette année. Explications et palmarès.

Quoi ? Depuis sa création en 1985 par l’association française Teragir, le Pavillon Bleu a pour vocation de garantir un environnement de qualité. Eau de baignade, assainissement, absence de rejets polluants dans les ports de plaisance… Pour décrocher le label, les communes doivent se porter volontaires et satisfaire à de nombreux critères liés, notamment, à la gestion de l’eau et des déchets, ainsi qu’à l’éducation à l’environnement. Pour être éligibles, il leur est également demandé de mener une politique environnementale globale affirmée. Bref : de montrer patte verte !

A qui ? Aujourd’hui, ce label connu par 67% des Français* est décerné dans 45 pays par un jury français et par un jury international. A l’étranger, on le connaît sous le nom de « Blue Flag ». Une fois qu’il est accordé à une commune, le Pavillon Bleu peut flotter sur les plages, les ports de plaisance, les ports, les lacs, les rivières… qui en dépendent et qui ont réussi l’examen. Eau de mer ou eau douce, même combat !

Combien ? Avec 506 sites labellisés (399 plages et 107 ports de plaisance) sur 186 communes, la France se situe au troisième rang en 2018 derrière l’Espagne (691 sites) et la Grèce (534 sites). En Bretagne, 17 villes ont obtenu le fameux Pavillon Bleu : Saint-Pol-de-Léon, dans le Finistère nord, a rejoint le club cette année. En Ille-et-Vilaine, la petite ville de Saint-Lunaire l’a également obtenu pour la plage de Longchamp Est – jusqu’ici, seules la Fosse aux Vaults, la Fourberie et la Grande Plage pouvaient s’en prévaloir. Au total, 34 plages, un lac et 12 ports battent Pavillon Bleu dans la région. A noter que tous les sites labellisés sont soumis à une visite de contrôle pendant l’été, et que certains sont contrôlés par la Coordination Internationale. Le palmarès 2018 :

Quelles plages ?
Côtes d’Armor : Trestel à Trevou-Tréguignec.
Finistère : Bellangen, les Grands Sables et Kerrou à Clohars-Carnoët ; Cap Coz, Glénan Saint-Nicolas, Kerambigorn, Kerler et Maner Coat Clevarec à Fouesnant ; Pors Liogan au Conquet ; Kerfany et Trenez à Moëlan-sur-Mer ; Dourveil, Raguenes, Rospico et Saint-Nicolas à Nevez ; Tregastel à Plougasnou ; Gwendrez et Mesperleuc à Plouhinec ; Penhors (poste de secours) à Pouldreuzic ; Saint-Luc (Rochkroum) à Roscoff ; Sainte Anne à Saint-Pol-de-Léon.
Ille-et-Vilaine : lac de Trémelin à Iffendic ; la Salinette et Port Hue à Saint-Briac-sur-Mer ; la Fosse aux Vaults, la Fourberie, la Grande Plage et Longchamp Est à Saint-Lunaire.
Morbihan : Saint-Colomban et la Grande Plage à Carnac ; la Falaise, le Loc’h et Pen er Malo à Guidel ; Kervegant et Le Magouero à Plouhinec.

Quels ports ?
Côtes d’Armor : port de plaisance de Binic et de Paimpol, port de Saint-Quay-Portrieux.
Finistère : port de plaisance de Camaret, de Douarnenez et de Morgat, port du Moulin Blanc.
Morbihan : Port de Gâvres, de Guidel, de Lorient Centre, de Port Louis et port de plaisance du Kernevel.

*Sondage BVA pour le Pavillon Bleu, réalisé par Internet du 22 au 23 août 2016, auprès d’un échantillon de 1 099 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Visuels : ©Teragir

/var/www/vhosts/thalasso-bretagne.fr/httpdocs/voy_content/themes/thalasso-bretagne/single.php