Best of

Mincir, le réflexe thalasso

Avant l’arrivée des beaux jours, l’heure est au bilan devant son miroir. Besoin d’un coup de pouce pour amorcer une baisse de poids ou pour sculpter sa silhouette ? Une cure minceur en thalasso s’impose !

C’est l’un des best-of de la thalasso. Un classique proposé dans tous les centres et qui a fait la preuve de son efficacité grâce à l’association de l’eau de mer, d’une approche diététique, d’activités physiques, de soins thalasso ciblés et de soins spécifiques – modelages minceur, palper-rouler manuel ou «machine», séances de relaxation… – qui viennent compléter l’arsenal. Cellulite disgracieuse, poignées d’amour, kilos en trop, manque de tonicité : les problématiques diffèrent d’une personne à l’autre et doivent être abordées sur le long terme, insiste le Dr Anne Basquin, médecin-nutritionniste du Sofitel Quiberon Diététique Thalassa sea & spa, pionnier de la minceur en thalasso : «c’est le début d’un changement de comportements de vie : alimentation, activité physique, gestion émotionnelle, sommeil… Les mêmes causes produisent les mêmes effets». Pour comprendre comment ça marche, le point avec le Dr Basquin et Caroline Mahé-Léa, directrice de la nouvelle Thalasso Spa Marin de Concarneau.

Cure thalasso ou cure thermale, même combat : faux

Thalasso Concarneau - JetSeuls les centres de thalassothérapie utilisent de l’eau de mer pompée au large de nos côtes. L’eau de mer renferme des sels minéraux (potassium, calcium, magnésium…), une soixantaine d’oligo-éléments, du phytoplancton et des ions négatifs qui rechargent l’organisme en énergie.

Ses vertus reminéralisantes constituent un vrai plus pour les organismes fatigués et soumis à des régimes répétés. Chauffée aux environs de 33°, elle est utilisée dans les bains (hydromassants, bouillonnants…) et les douches à jets, deux soins anti-cellulite stars aux effets stimulants, décongestionnants et drainants : massage oblige. «La chaleur a un effet vasodilatateur sur la peau. Elle active la circulation sanguine et favorise l’élimination des toxines. Dans les bains, elle permet une meilleure pénétration des actifs», précise Caroline Mahé-Léa.

Les algues, un formidable actif minceur : vrai

Les algues renferment 10 000 fois plus d’iode, d’oligo-éléments et de vitamines que l’eau de mer. D’où l’intérêt des enveloppements aux algues, l’autre soin minceur phare de la thalasso. La laminaire et le fucus sont utilisés pour leur action amincissante, drainante et anti-fatigue. S’y ajoute plus rarement la lithothamne, riche en calcium. La chaleur de l’enveloppement ouvre les pores de la peau, la rend plus réceptive aux vertus des algues et stimule la circulation sanguine. Grâce à son pouvoir hydratant, ce soin détox améliore aussi visiblement la qualité de la peau, détaille Caroline Mahé-Léa.

Un régime alimentaire seul ne suffit pas : vrai

cure-minceur-thalasso-Valienne«L’alimentation et l’activité physique sont deux éléments indissociables», explique le Dr Anne Basquin. L’idée, c’est de renforcer la masse musculaire et d’éliminer les graisses grâce à une augmentation de la dépense énergétique, tout en veillant à une bonne association des nutriments nécessaires à l’organisme. «Aujourd’hui, on ne raisonne plus en calories uniquement, mais en termes d’équilibre alimentaire», rappelle-t-elle.

Stress et mauvais sommeil, pièges à kilos : vrai

L’organisme soumis au stress sécrète de l’adrénaline et du cortisol. Ce dernier transforme les graisses en sucres pour générer de l’énergie et faire face au danger. En cas de stress prolongé, les résultats peuvent être redoutables… «Une désynchronisation des rythmes du sommeil peut également déclencher une prise de poids en modifiant les secrétions hormonales du contrôle du métabolisme et de la prise alimentaire : leptine, ghréline, hormone de croissance, insuline», complète le Dr Basquin. D’où les bienfaits d’une cure de plusieurs jours, afin de se poser et d’être conseillés par une équipe pluridisciplinaire – hydrothérapeutes, kinés, coachs sportifs, maîtres nageurs, relaxologues, diététiciens, médecins dans certains centres… «En général, il faut deux jours aux curistes pour lâcher prise. Ensuite, vous ne recevez plus les soins de la même façon», précise Caroline Mahé-Léa.

Mincir, c’est forcément maigrir : faux

Bon nombre de curistes viennent en thalasso pour amorcer une perte de poids, les hommes notamment. Mais «on peut refaire de la masse musculaire et améliorer sa silhouette sans pour autant perdre du poids», note le Dr Basquin. De même, un problème de rétention d’eau peut entrainer une formation de cellulite chez certaines femmes minces. La chasse aux kilos ne s’impose donc pas. «Dans ce cas, l’accent sera mis sur le drainage mécanique et sur une alimentation riche en antioxydants, légumes, fruits, afin d’améliorer les retours veino-lymphatiques», indique-t-elle.

Il existe des cures spécifiques hommes : vrai

thalasso.com-cure-minceur-hommeQuatre centres annoncent clairement la couleur : les Thermes Marins de Saint-Malo avec la nouvelle cure Mer & Minceur, la thalasso de Roscoff, celle de Douarnenez et la thalasso Baie de la Baule à Pornichet. Leurs points communs ? Toutes se déroulent sur six jours et toutes mettent l’activité physique à l’honneur. Renforcement musculaire oblige… Ailleurs, les séjours s’adressent à une clientèle mixte ou peuvent être adaptés, voire personnalisés. Ainsi, au Sofitel Diététique Quiberon Thalassa sea & spa, la cure Starter Sportif convient particulièrement à la gent masculine. Les activités physiques ont lieu au Cercle Réathlétic, suivi coaché en prime. A noter que deux séjours spécifiques ont été conçus pour les jeunes, garçons et filles : Les Ados en Thalasso Equilibre à Saint-Malo et la cure Thalasso Ado Obésité bio à la Thalasso de Carnac – une nouveauté 2016.

Visuel du haut : Eric Cuvillier pour Sofitel Diététique Quiberon Thalassa sea & spa

/var/www/vhosts/thalasso-bretagne.fr/httpdocs/voy_content/themes/thalasso-bretagne/single.php